5 raisons d’investir dans l’immobilier ancien

Depuis quelques années, la cote de l’immobilier ancien continue d’augmenter auprès des investisseurs, ce segment représentant même depuis 2017 plus de 15% des transactions. Mais qu’est-ce qui se trouve derrière ce regain d’intérêt ? Les raisons suivantes y ont sûrement pour quelque chose.

Voici 5 raisons d’investir dans l’immobilier ancien

1. Des prix plus abordables

La première raison de s’investir dans l’immobilier ancien est le prix. Ce dernier est en effet de 20 à 30% plus réduit que l’immobilier neuf. Par ailleurs, le parc immobilier dans l’ancien est plus étendu, et permet ainsi de profiter d’une plus grande marge de négociation, et cela ne concerne seulement pas le prix du bien, mais également le taux du crédit immobilier à contracter pour son achat.

Notons également que dans l’immobilier, le prix n’est que rarement touché par la fluctuation. Ce qui permet, en cas de revente, de couvrir facilement les frais des travaux et de réaliser de belles plus-values.

2. Un emplacement bien meilleur

En choisissant de placer son argent dans l’ancien, un investisseur immobilier se donne la possibilité d’avoir plus d’options dans son choix de bien à acheter. Mieux encore, il aura plus de chance d’en trouver dans le quartier de sa préférence.

En effet, l’offre étant plus étendue dans l’ancien que dans le neuf, trouver un bien à acheter en centre-ville ne relève pas de l’utopie, une telle zone étant, en principe, constituée des biens datés d’avant les années 60 ou 50. Et cerise sur le gâteau, malgré leur emplacement, ces biens restent plus abordables financièrement.

3. Des dimensions plus importantes

En centre-ville, on peut également trouver de biens neufs, mais force est de reconnaître qu’en plus d’être plus chers, ceux-ci ont souvent des dimensions réduites. Dans une telle zone en effet, les personnes qui ont commandé la construction d’un nouvel immeuble le font dans le but de percevoir des revenus locatifs.

Ce bâtiment est ainsi souvent composé, en majorité, de petits appartements et de studios. Ce qui n’est pas le cas des anciens immeubles qui eux comprennent, pour la plupart, plus d’appartements T2 et T3.

4. Répondre à ses besoins d’investir dans un bien me lui représente

Quand une personne achète un bien neuf, il n’a quasiment plus de marge pour faire en sorte que celui-ci soit à son image. Ce qui n’est pas le cas avec l’ancien qui, lui, offre une large possibilité de personnalisation. Il suffit à l’investisseur de confier au professionnel en charge des travaux tous ses désirs et celui-ci fera en sorte de les accomplir.

Et, car les parquets, les murs, les cheminées et les moulures existent en une grande diversité de variantes, ses possibilités en matière de cachet et de personnalisation sont quasi-illimitées.

5. Un délai d’entrée réduit

Suite au compromis de vente, le temps d’attente pour pouvoir accéder dans un bien immobilier neuf peut excéder les 18 mois. Ce qui n’est pas le cas avec un bien ancien avec lequel ce délai d’attente se trouve souvent entre 2 et 3 mois. Il faut tout de même y ajouter le délai nécessaire pour la réalisation des travaux de rénovation ou de restauration nécessaire pour s’assurer de l’habitabilité.